Trois points essentiels pour résoudre les conflits entre employés

31 Janvier 2018
Trois points essentiels pour résoudre les conflits entre employés

Dans toutes les entreprises, il y a des frictions et des complications, en fait il est difficile d'éviter un conflit entre collègues. En réalité, on peut dire que c'est inévitable, mais ce que le dirigeant ou le responsable d’entreprise peut faire, c'est faire face de façon constructive à cette situation, et parfois il faut intervenir pour aider à régler ce type de désaccord.

 

À CEDEC, nous sommes conscients que les conflits font partie des relations humaines et, par conséquent, des relations professionnelles. Pour faire face à ceci, il est essentiel que le chef d’entreprise suive une série de lignes directrices pour que ces frictions aboutissent à un résultat bénéfique.

 

Face à un conflit entre vos employés, il y a 3 principes de base à considérer avant de décider d'intervenir ou de faire la médiation:

 

1. Ne fuyez pas les conflits

 

L’erreur la plus courante que la direction peut commettre c’est de fermer les yeux sur une situation conflictuelle entre collègues. C’est important de changer cette approche et d’aborder les conflits en les affrontant plutôt qu’en les évitant. En fait, prendre cette voie ne résout pas le conflit, au contraire cela l’empire.

 

Cela devrait aussi se traduire par l’encouragement de ses employés et collègues à faire de même, afin d’arriver à un terrain d’entente qui permette de résoudre le conflit. La direction peut éventuellement se placer en tant que médiateur.

 

2. Facilitez la communication

 

La communication est le meilleur moyen de résoudre un conflit. En tant que chef d’entreprise, vous pouvez beaucoup aider à cet égard,en organisant par exemple une réunion afin de régler le problème.

 

Une fois que la date et le lieu ont été choisis, c’est important que ce rendez-vous ne soit pas trop court ni limité par d’autres distractions. Pour que cela fonctionne, c’est important que tous les employés concernés puissent s’exprimer et parler sans interruption ni coercition, c'est-à-dire sur un pied d'égalité.

 

3. Construire l’accord

 

Dans la gestion d’un conflit, il ne faut pas seulement mettre l’accent sur les différences, mais il faut aussi se concentrer sur un terrain d’entente, ce sur quoi tous sont d’accord.

 

De tels accords ou positions rapprochées aident à résoudre les conflits et constituent une bonne base pour rediriger tout point de friction ou de désaccord.

 

S’il n’a pas été possible de trouver un terrain d’entente, on conseille au chef d’entreprise qu’il agisse en tant que médiateur dans le but de parvenir à un rapprochement, mais il est essentiel que les employés travaillent cette compétence pour résoudre un conflit actuel et éventuellement d’autres dans le futur.

 

Chez CEDEC, nous croyons que l’attitude de l’organisation face à un conflit entre employés doit être conciliante et résolutive, afin d’aider les employés à résoudre leurs frictions, arriver à des accords et affronter ensemble les problèmes qui surgissent entre les employés. Cette vision doit faire partie de la culture de l’entreprise puisque c’est un outil important pour continuer à progresser vers l’Excellence Managériale.

 

Source photo

Design by IDWeaver