Pourquoi un consultant externe?

16 Août 2016

Pourquoi un consultant externe?
INFORMATION – CONSEIL – EFFET STIMULANT
 
Le regard objectif d’une personne de l’extérieur
Etant donné que le chef d’entreprise d’une PME est très souvent au four et au moulin, il va lui manquer le recul et l’objectivité nécessaires pour analyser et décider. En faisant appel à un consultant extérieur, le chef d’entreprise fait rentrer cette objectivité dans la PME. Le consultant apporte un regard neuf et impartial qui permet à la PME d’aborder ses problématiques d’une manière nouvelle, créative et sans a priori. C’est justement l’écoute, l’objectivité, les compétences dans ses domaines d’expertise, et la prise de recul dont fait preuve le consultant externe qui forment la clef de voûte de la réussite de sa mission.
Disponibilité et flexibilité
Si une PME veut pouvoir saisir sa chance et profiter de nouvelles opportunités, il lui faut par contre souvent agir dans la précipitation. Pour se faire, il faut pouvoir disposer des moyens humains et de la capacité, éléments pas toujours présents dans la PME. Ici aussi, le consultant extérieur peut offrir une solution adéquate car il peut à tout moment juger opportun d'apporter son aide.
Nouvelles idées
Le consultant a ce regard extérieur qui lui permet d’avoir une autre vision de la PME que le chef d’entreprise. Ce qui le rend unique, c’est son expérience accumulée au fil des années dans des entreprises et des domaines divers. Il a pu de cette manière acquérir une expérience et développer des compétences dont il peut faire profiter d’autres PME. La plupart du temps, les collaborateurs du chef d’entreprise ne possèdent pas cette expérience et sont trop souvent la tête dans le guidon, ce qui ne leur permet pas de prendre de la hauteur pour trouver les solutions adéquates.
Réflexion et évaluation
Un consultant extérieur est la personne idéale pour permettre au chef d’entreprise d’avoir un interlocuteur avec lequel parler de ses problèmes, débattre, échanger sur les affaires et l’évolution de la PME. Il a cette capacité à jauger, évaluer, rendre compte et remettre des préconisations de la manière la plus objective.
Crédibilité
L’intervention d’un consultant extérieur, qui apporte un regard neuf, de l’objectivité et de l’expérience, donne également la crédibilité nécessaire à la PME auprès de son environnement extérieur comme les organismes financiers par exemple.
Levier et moteur du changement
Les changements introduits par le consultant extérieur ont souvent un effet catalyseur. Travailler avec de nouvelles méthodes plus performantes dans un domaine spécifique, aura à son tour un effet bénéfique dans d’autres domaines non directement concernés. Un consultant contribue aux objectifs de développement de l’entreprise en préconisant des pratiques qu’il maîtrise et qu’il a éprouvées dans d’autres contextes. Il aide également l’entreprise à s’ouvrir à des techniques reconnues par ailleurs, mais facilite également la tâche du chef d’entreprise en lui apportant son expérience, son recul, et lui fait ainsi gagner un temps précieux.
Capacité à réagir face aux situations compliquées
Le consultant externe travaille avec des entreprises d’horizon divers, de secteurs d’activités différents et faisant face à des problématiques variées. Qui plus est, souvent les entreprises font appel au consultant extérieur lorsqu’elles traversent des temps difficiles (une crise ou parce qu’elles ne disposent pas de compétences immédiatement disponibles pour mener à bien un projet). Le consultant est donc exposé à plus de situations complexes et variées que le salarié de l’entreprise. Il a une plus grande propension à gérer le stress, et est donc plus habilité à sortir des situations difficiles, à réagir vite et bien.
Conciliation
Le consultant extérieur pourra conseiller dans des règlements de conflits internes/externes. Il pourra en tant que tiers également servir de conciliateur dans le cadre de fusions, de rachats et autres modifications structurelles dans l’organisation de la PME.
Accès à l’information
Le consultant extérieur a tissé au fil des ans un réseau de contacts actifs et divers ; cela lui donne l’accès à de nombreuses sources qui lui permettent de disposer d’informations importantes et récentes. Le chef d’entreprise n’a pas les mêmes facilités d’accès à l’information.
Le conseil externe se limite malgré tout à du conseil et de l’assistance, le chef d’entreprise reste le décideur!
La responsabilité du consultant extérieur consiste à garantir la qualité et l’intégrité de ses préconisations. Le chef d’entreprise reste le seul « propriétaire » du problème et de la mise en œuvre de la décision.
Le conseil externe n’est pas synonyme de miracles
Il est faux de penser que le consultant extérieur apporte au chef d’entreprise de la PME la solution sur un plateau d’argent. En plus de la connaissance et des compétences du consultant externe, il faut impérativement un climat de confiance, un respect mutuel et, une véritable collaboration entre le consultant et le chef d’entreprise qui devra participer de manière active, décider et veiller à l’application. La réalisation des objectifs et l’obtention de résultats passent impérativement par le respect de ces conditions essentielles de réussite.

Design by IDWeaver