Les avantages de la vision positive.

05 Novembre 2015

Tout groupe humain – qu’il s’agisse d’un couple, d’une famille, d’un club, d’un parti, d’un pays ou de la communauté mondiale – est une juxtaposition d’intérêts individuels plus ou moins contradictoires.

Pourtant, les contraintes et les limites peuvent être acceptées si chacun mesure l’avantage qu’il peut en retirer.

Ceci est-il toujours bien compris et bien exploité dans votre entreprise ?

 

L’entreprise et ses partenaires constituent, pourrait-on dire, un faisceau d’ « antagonismes convergents ».  Car les intérêts de vos clients sont différents des vôtres, comme le sont ceux de vos fournisseurs, et comme le sont aussi ceux de vos employés.  Et pourtant, chacun peut gagner à jouer le jeu de la collaboration.

 

Mais il faut pour cela estomper les différences derrière ce qui peut être gagné à œuvrer ensemble.  Il est vrai que les récents débats sur les états-majors des entreprises, sur les rivalités dans un même parti politique ou un même syndicat ne sont pas faits pour simplifier la tâche.  Dans le débat politicoéconomique, ne faudrait-il pas retourner les conflits et transformer la confrontation en collaboration ?  Ne pourrait-on pas remplacer ce qui est encore en France une lutte de classes (entretenue par beaucoup d’ « irresponsables » politiques) par ce qui devrait être plutôt une recherche du meilleur compromis ?

 

Ne peut-on pas substituer aux marchandages belliqueux et empreints de suspicion et de procès d’intention, une discussion constructive et honnête, chacun acceptant de céder un peu pour obtenir l’essentiel ?  Pour cela, il faut sans doute consacrer du temps à faire passer le message.  Il faut entrer dans une nouvelle logique, en expliquant ce qui justifie l’existence de l’entreprise, en élevant l’employé au rang de fournisseur de compétences, d’intelligence et de savoir-faire.

 

Recommandation : Quittez le terrain actuel pour créer une vision nouvelle.  Expliquez l’entreprise, son rôle, son fonctionnement.  Cassez la logique historique d’affrontement et faites jouer la raison pour évoluer vers une dynamique de collaboration.

Mais ne soyez pas trop idéaliste, car il y aura toujours des opposants irréductibles.  Dommage !

 

 

Source : La Lettre du Dirigeant n° 742, page 1 du 12/12/14 ©mention obligatoire pour toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur, est illicite (loi du 11 mars 1957, alinéa 1er de l’article 40), à l’exception des reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective.  Demande à adresser à l’éditeur ou au Centre Français d’exploitation du droit de Copie (CFC, 3 rue de Hautefeuille, 75006 Paris)

 

 

Design by IDWeaver