Le modèle de consommation des millenials, la nouvelle génération de jeunes.

28 Mars 2018
Le modèle de consommation des millenials, la nouvelle génération de jeunes.

Le modèle actuel de consommation des jeunes entre 18 et 35 ans ne ressemble en rien au modèle des générations antérieures. Les jeunes connus comme millenials se caractérisent par un faible pouvoir d’achat et une préférence notable pour les nouvelles technologies. Celles-ci ont eu un impact important dans le commerce traditionnel, qui s’est vu obligé de s’adapter à ce nouveau consommateur avec des nouvelles stratégies de communication.

 

Au CEDEC, nous pensons qu’il est fondamental pour les entreprises de connaître ce nouveau profil de jeunes et de définir une nouvelle formule qui relie ces consommateurs, acheteurs actuels et futurs. Cet article que nous vous partageons https://www.1min30.com/brand-marketing/generation-y-nouvelles-facons-con... aborde les caractéristiques essentielles des millenials et de leurs nouveaux modes de consommation

 

Deux évènements majeurs ont marqué les millenials, d’une part la crise financière et d’autre part l’essor des nouvelles technologies. La situation économique a touché tous les groupes de consommateurs, mais ce sont eux les plus lésés parce que leurs attentes comme leur pouvoir d’achat ont été considérablement modifiés car ils touchent un salaire moyen de 1350 euros. Le rythme vertigineux des changements technologiques est brutal et a touché principalement ces jeunes.

 

Ce contexte économique et social a été déterminant dans certains changements par rapport aux générations antérieures. Aujourd’hui les jeunes de moins de 35 ans ne sont pas attirés par l’achat de leur première maison ou appartement ou la possession de leur propre véhicule. Les millenials ont d’autres préférences de dépenses, ils privilégient la technologie, mais sont également intéressés par des produits et services liées à la santé ou le bien-être, en particulier la nourriture et le sport.

 

Un autre des traits qui unissent ces jeunes est qu’ils valorisent et exigent du temps de qualitéce qui peut se traduire en activités ludiques qui englobent loisir, expériences et/ou voyages. Cette position s’explique en partie par le grand dévouement de leurs parents au travail, ce qui a causé le manque d’espace de loisirs.

 

Il faut aussi se rappeler que les millenials ont vécus leurs enfances surprotégés par leurs parents qui ont essayé de satisfaire tous leurs besoins, c’est pourquoi les stratégies orientées à la personnalisation donnent de bons résultats auprès de ces publics.

 

D’autre part, il est difficile de cataloguer tous les jeunes nés entre 1980 et 200 comme millenials, parce que l’âge est peut-être la seule chose qui caractérise ce groupe de consommateurs qui en réalité présente de nombreuses nuances, et donc d’une certaine façon, de nombreux sous-groupes.

 

En fait, les experts en la matière distinguent 3 groupes au sein des millenials :
1. De 16 à 23 ans, leur rôle principal est celui de prescripteur ou d’influenceur sur les réseaux sociaux et ils ont un faible pouvoir d'achat.
2. De 22 à 28 ans, ils ont plus de pouvoir dans les décisions d’achat
3. De 29 à 35 ans, ce sont ceux qui ont généralement déjà des enfants et leur profil de consommateur est plus proche de la génération précédente, connue comme X ou perdue, qui va de 35 à 50 ans.

 

Dans tous les cas, l’important est de ne pas se focaliser sur l’âge de ces jeunes mais sur leurs comportements pour que les entreprises ne sous-estiment pas leur potentiel comme clients.

 

Le faible pouvoir d’achat est un élément essentiel dans le développement des stratégies de marketing et la conception de produits et/ou services pour les jeunes de 18 et 35 ans, car ils sont très exigeants dans leurs décisions d’achat et dans la valorisation des entreprises.

 

90% des millenials seraient disposés à collaborer à la prise de décisions au sein des marques et avec des effets sur toute la chaîne de valeur.

 

Au CEDEC, Centre Européen d´Évolution Économique, nous croyons que les entreprises doivent connaître en détail tous leurs consommateurs, y compris ceux que l’on appelent les millenials, et approfondir leur compréhension pour répondre à leurs besoins en tant que clients. Cela exige une transformation remarquable de l'ensemble de l'organisation.

 

Une fois de plus l’orientation au consommateur devient un élément clé pour continuer à progresser sur la voie de l’Excellence Managériale.

 

Source photo

Design by IDWeaver