Job hopping: est-il conseillé d’embaucher un employé qui changera ensuite rapidement d’entreprise ?

25 Janvier 2018
Job hopping: avantages et inconvénients

Le marché du travail s’est transformé les dernière années, et les professionnels qui gardent toute leur vie active le même travail se font de plus en plus rare. Au contraire, il y a de plus en plus de travailleurs qui cherchent à changer constamment d’emploi ,pour obtenir de meilleures conditions, mais aussi pour continuer à apprendre et se confronter à de nouveaux défis, fuyant la monotonie, loin des dizaines d’années passés dans la même entreprise. On les appelle les «job hoppers».
 
Au CEDEC, on sait que la fidélité des employés est importante pour faire grandir une entreprise, mais les profils en recherche constante de nouvel emploi peuvent aussi apporter des bénéfices intéressants à tout moment pour l’entreprise dans laquelle il travaille. Nous partageons un résumé de l’article du journal espagnol l’Expansión où sont analysés le pour et le contre des «job hopping».
 
Parmi les avantages d’embaucher à l’un de ces professionnels accros au changement, on trouve son expérience variée, car le fait d’avoir travaillé dans de multiples environnements et compagnies, leur apporte des connaissances très utiles, et en général s’ils peuvent se permettre de choisir dans quelle entreprise travailler à chaque étape, c’est parce que ce sont des travailleurs très efficaces, en plus d’être capables de s’adapter à tous les changements avec beaucoup de facilité.
 
En plus, il s’agit de professionnels plus ambitieux, et cela se reflète aussi dans leur travail. Ils sont en général plus orientés vers les résultats et habitués à travailler avec des objectifs, et ils ne rentrent pas dans cette « zone de confort » dans laquelle beaucoup de travailleurs rentrent à long terme, finissant par réduire leur productivité lorsqu’ils sentent qu’il n’est pas nécessaire de continuer à innover ou d’essayer d’améliorer les processus.

D’autre part, il est clair qu’investir dans ces professionnels, peut ne pas être rentable, surtout s’ils restent moins d’un an dans une entreprise. Dans ce cas-là, le coût de leur incorporation (et nous ne parlons pas de la formation) peut ne pas être récompensé par ses résultats. De la même manière, il ne faut pas perdre de vue que l’implication de ces employés dans l’entreprise est minime (même s’ils font leur travail à la perfection) alors que les travailleurs plus fidèles sont ceux qui font preuve de plus de compromis envers l’entreprise, en améliorant l’ambiance de travail et en vivant les réussites et échecs de la compagnie de façon personnelle.
 
En général, la rotation est pénalisée et les changements professionnels constants ne sont pas valorisée positivement, mais cela commence à changer. Dans un marché du travail fragile, où les conditions sont plus précaires, changer de travail est devenue presque une obligation, en particulier pour les jeunes. Ainsi, 25% d’entre eux disent être constamment en recherche d’emploi, attentifs à de nouvelles opportunités, meilleures ou plus motivantes.
 
Cela dit, les “job hoppers” sont habituellement des “top performers” et il est intéressant pour les entreprises de les prendre en compte pour augmenter le rendement de projets déterminés ou pour couvrir des profils très spécifiques, où se maintenir au top des dernières tendances est primordial.
 
C'est aussi le rôle de l’entreprise d’être capable de retenir ses employés les plus productifs, en développant des propositions de valeur qui n’attirent pas seulement à des « job hoppers » sinon qu’ils les fidélisent aussi une fois dans l’entreprise, en les motivant et en leur donnant des possibilités de croissance.
 
Au CEDEC, Centre Européen d’Évolution Économique, nous estimons qu’il est essentiel que les entreprises réussissent à attirer les meilleurs professionnels, mais qu’ils conçoivent aussi des stratégies pour les retenir. De nos jours, l’entreprise ne doit pas seulement avoir une bonne image auprès du client mais elle doit aussi faire attention à son image de marque comme lieu de travail, pour capter le talent nécessaire pour grandir et arriver à l’excellence managériale de la manière la plus cohérente et la plus rapide.
 
Photo Jobscan

Design by IDWeaver