Comment les entreprises peuvent-elles mettre en oeuvre une gestion de la qualité totale ?

26 Mars 2019
Comment les entreprises peuvent-elles mettre en oeuvre une gestion de la qualité totale ?

Dans un environnement commercial de plus en plus concurrentiel et avec un client de plus en plus exigeant, il ne s'agit pas seulement de vendre un bon produit ou service pour réussir. Le concept de gestion de la qualité totale qui voit le jour, va bien au-delà de la conception et de l'emballage des produits, en les étendant à toutes les phases du processus de production, de la collecte des matières premières à la distribution, à la vente et au service après-vente de l'article final.

 

Chez CEDEC, nous savons que parier sur la gestion de la qualité totale peut être un facteur différénciant pour les entreprises de taille moyenne afin d'augmenter la satisfaction du client, tout en améliorant le travail interne de l'entreprise, la rendant plus efficace. Nous vous expliquons en quoi consiste cette stratégie de gestion et comment sensibiliser tous les travailleurs à la qualité, au-delà d'un département spécifique.

 

Tous les domaines de l'organisation doivent être impliqués dans la gestion de la qualité, afin qu'elle ait un impact sur absolument toutes les tâches effectuées dans l'entreprise. Afin de mettre en œuvre cette philosophie, les aspects suivants doivent être pris en compte :

 

La communication interne et la formation du personnel sont des éléments clés

 

Le capital humain est la ressource la plus importante de l’entreprise, et pour cela il faut en prendre soin. Tous les travailleurs doivent connaître les principaux objectifs, normes et obligations de la société, qui doivent être les mêmes pour toutes les équipes.

 

De plus, faciliter la formation continue du personnel permet à tous les employés de connaître les innovations du secteur et d'apporter une valeur ajoutée à tout moment dans le processus de production.

 

Les décisions doivent être prises conjointement

 

De nombreuses sociétés, inconsciemment, travaillent en générant des silos entre différents domaines, de façon à ce que chaque département évolue à son propre rythme, s'engageant dans des objectifs différents, et parfois même contradictoires.
C'est pourquoi il doit y avoir une communication constante au sein de l'entreprise, et que les décisions doivent être consensuelles, afin que toutes les équipes partagent la même mission, y croient et soient impliquées dans sa réalisation.

 

Le département qualité est essentiel pour unifier des critères

 

Le fait que les décisions soient prises conjointement ne signifie pas qu'il n'est pas nécessaire d'avoir un responsable qualité. En fait, il est important d'avoir une personne chargée de contrôler tous les processus et de chercher à augmenter la productivité dans chacun d'eux.

 

Il faut prendre soin des clients et aussi des fournisseurs

 

Le contact permanent avec les clients permet de détecter tout changement dans leurs préférences et donc de mieux répondre à leurs attentes.

 

Répondre aux plaintes et aux demandes des consommateurs est une occasion de s'améliorer et de se démarquer de la concurrence, et ne devrait jamais être considéré comme un coût (c'est plutôt un investissement).

 

Mais en plus de valoriser le client, il est aussi recommandé d’instaurer une relation de confiance avec les fournisseurs, en essayant de miser sur des alliances à long terme lorsqu’elles sont bénéfiques pour les deux parties.

 

Chez CEDEC, Centre Européen d'Evolution Economique, nous considérons qu'il est très importanty pour les entreprises d'envisager de modifier leur stratégie de gestion afin d'atteindre une qualité optimale dans chacun des domaines d'activité, de la production à l'administration, la comptabilité, la vente, le service client ou les ressources humaines. Cela permet d'accroître la productivité, d'augmenter les profits de l'entreprise et d'atteindre l'Excellence Managériale à long terme.

 

Design by IDWeaver