Bien gérer les stocks.

19 Septembre 2014

Le réflexe naturel, en cas de baisse du chiffre d'affaires, est de réduire les coûts en attendant "des jours meilleurs". Mais est-ce nécessairement la solution optimale ?

 

La tentation est souvent de diminuer les stocks de matières premières pour éviter de voir la trésorerie fondre comme neige au soleil à chaque nouvelle commande d'approvisionnement.

 

Mais une interrogation subsiste : comment baisser les coûts d'approvisionnement sans compromettre la qualité de service rendu aux clients ? La situation se doit d'être étudiée de manière appropriée : diminuer la valeur des stocks ne s'improvise pas. Il est en effet essentiel de continuer à garantir les délais de livraison afin de ne pas  décevoir vos clients et de ne pas les orienter ainsi involontairement vers la concurrence.

 

Le taux de service reste un critère important pour conserver l'image de marque de l'entreprise sur ses différents marchés : comment dès lors déterminer les quantités minimales nécessaires (stock de sécurité) pour chaque article ou produit ? Comment fixer les quantités de réapprovisionnement ainsi que leur fréquence ?  Est-il possible de revoir à la baisse le nombre de références commandées ? 

 

Dès que le délai de paiement accordé par les fournisseurs est passé, le stock pèse en effet de tout son poids sur le besoin en fonds de roulement, c'est-à-dire les moyens financiers que l'entreprise mobilise pour son fonctionnement quotidien.

 

L'achat éventuel d'un logiciel de gestion de stock peut être la solution, à condition d’en définir au préalable le paramétrage, basé sur l'analyse des données historiques et prévisionnelles de l'entreprise.

 

Cedec propose de vous accompagner dans la réalisation de cette analyse : diminuer votre valeur stock sans mettre en péril vos délais de livraison vous permettra de conserver la trésorerie nécessaire au bon fonctionnement de votre entreprise sans pénaliser vos clients.

 

 

Tags:

Design by IDWeaver